Portrait d'élu

Alex Piette : citoyen engagé, sapeur-pompier et homme de cœur

Capitaine Alex Piette, pompier professionnel, président d’association, élu. Portrait d’un citoyen et d’un professionnel de la sécurité engagé au service de son territoire.

Monsieur Piette, décrivez-nous votre parcours professionnel et citoyen ?

Je suis sapeur-pompier depuis 1984, j’ai effectué toute ma carrière dans notre département. Je suis élu à Montaren et Saint Médiers, président de l’Union départementale des Sapeurs-Pompiers du Gard, administrateur de l’œuvre des pupilles. Un engagement associatif qui remonte aux années 86, aujourd’hui j’ai la chance de revenir dans ma commune et d’y poursuivre ma vie de famille avec mon épouse. Nous avons eu 3 filles et deux petits-enfants, je crois, avoir eu une vie heureuse dans ce territoire que nous aimons tant.

Vous êtes de retour à Uzès, pouvez-vous nous en dire plus sur vos nouvelles fonctions et votre métier de sapeur-pompier ?

C’est un honneur pour moi de prendre la tête de la caserne d’Uzès, j’y ai fait mes premiers pas comme volontaire puis professionnel sous les ordres du Commandant Gilbert Viala. Me retrouver aujourd’hui à sa place, c’est un symbole fort. Je tiens à l’ancrage des valeurs que les sapeurs-pompiers mettent en œuvre sur le territoire, afin de mieux protéger ses habitants.

La caserne d’Uzès est composée de 80 sapeurs-pompiers volontaires, 17 professionnels et une Assistante.

Quel est votre rôle d’élu et quels sont les projets que vous portez au niveau intercommunal ?

Le président de la CCPU m’a accordé sa confiance pour travailler sur les questions de sécurité.  Nos projets : un redéploiement de la police intercommunale pour privilégier la présence de jour et permettre d’élargir notre politique en matière de sécurité avec de l’aide à la vidéoprotection pour les communes via les fonds de concours, l’intensification de notre partenariat avec la gendarmerie la police pour mailler au mieux le territoire, de jour comme de nuit. Nous préparons également la constitution d’un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance pour coordonner l’action des acteurs locaux de la sécurité. Ce sont des sujets passionnants et tellement importants pour notre cadre de vie.

Pouvez-vous partager avec nous quelque chose de plus personnel ?

Je souhaite plutôt adresser des remerciements, en premier lieu à Jean Luc Chapon, Maire d’Uzès qui m’a recruté en 1987 ; puis à Alexandre Pissas, Président du conseil d’administration du SDIS du Gard qui depuis plusieurs années m’a accordé sa confiance sur mes quatre derniers postes de responsable de structure ; au Directeur départemental, le Colonel Jean-Michel Langlais, qui m’a proposé de terminer ma carrière dans le centre de secours ou je l’ai commencée ; au Président de la CCPU Fabrice Verdier, qui me permet de vous adresser ces quelques mots et enfin à mon épouse et mes enfants qui m’ont accompagné pendant toutes ces années et qui ont été indulgents, sur mes éloignements professionnel.

 Merci tout simplement.

 Je conclurai en citant Antoine de Saint-Exupéry :

 « Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction ».

Portrait d'élu
logo

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies afin de réaliser des statistiques de visites.